Eco-conception

À l’origine du modèle d’économie circulaire, il y a la récupération des ressources devenues inutiles dans leur usage premier, pour créer de nouveaux produits, identiques à celui d’origine ou totalement différents. C’est la notion de déchet-ressource. Mais pour s’assurer de nouvelles ressources de qualité, il faut en maximiser la recyclabilité. C’est là qu’entre en jeu l’éco-conception. C’est-à-dire  anticiper que le produit va devenir un déchet et que ce déchet va devenir une ressource. Donc faire en sorte que les matériaux qui le composent soient réutilisés. L’éco-conception s’inscrit dans l’ensemble du cycle de vie d’un produit.

Qu’est-ce que l’éco-conception ?

Eco-concevoir un produit, c’est s’engager dans une démarche de réduction de ses impacts environnementaux, de sa conception jusqu’à son traitement de fin de vie. Pour être pertinente, elle doit être partagée au sein de l’entreprise mais aussi par tous les acteurs de la filière. Il faut que chacun ait conscience que son action a une empreinte écologique.
L’éco-conception, une démarche environnementale « produit », réalisée sur tout son cycle de vie 
Il existe différentes démarches environnementales dont la démarche d’éco-conception. Cette dernière est une approche « produit » qui  se distingue de l’approche « site » par la prise en compte de toutes les étapes du cycle de vie. C’est donc une démarche multi-acteurs de l’amont à l’aval : depuis l’extraction des matières premières au recyclage ou à l’élimination. Toutes ces démarches sont complémentaires.

Pourquoi est-ce indispensable ?

Pendant plusieurs décennies, la production de biens et services reposait sur un modèle d’économie linéaire. On produisait, consommait, jetait. Mais la croissance continue de la consommation, dans les pays riches comme dans ceux  en voie de développement provoque des tensions sur les matières premières. Elles se tarissent progressivement et corollaire de la rareté, leurs prix  augmentent. L’économie circulaire, qui fait des déchets d’aujourd’hui une matière première secondaire, repose grandement sur l’éco-conception, dont l’un des axes majeur est la recyclabilité des produits. Eco-concevoir c’est non seulement réduire ses impacts environnementaux  et la production de déchet, mais c’est aussi s’assurer que les matériaux utilisés auront une seconde vie ou deux ou plus.

Est-ce rentable ?

L’entreprise doit voir, dans les évolutions de son outil industriel et de ses process, un investissement de long terme. 
En prenant en compte dès la conception les conséquences sur l’étape de recyclage, la réutilisation de la fibre est facilité : meilleurs rendements de fibre, moindre recours à des produits chimiques procédés moins complexes. En d’autre terme, cela diminue le coût du recyclage.

Au niveau d’une filière ou d’un secteur professionnel, c’est une véritable opportunité pour l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur pour faire émerger des leviers d’innovation et se positionner sur de nouveaux segments. C’est un puissant moteur d’innovation pour optimiser les outils ou trouver des solutions de substitution plus recyclables comme par exemple de nouvelles colles dans le cas des papiers. Il s’agit donc de valoriser et développer des savoir-faire, et maintenir un tissu industriel local performant. 
Les papiers récupérés sont une ressource de proximité pour les usines papetières françaises, ce qui réduit le coût de la logistique et les impacts liés aux transports. Enfin, face à la raréfaction des ressources naturelles et à la croissance exponentielle de leurs prix, avons-nous vraiment le choix ?

Comment éco-concevoir ses papiers ?

La mise en place de l’éco-conception dans une entreprise commence par un état de lieux pour identifier les points de vigilance puis les axes de progression. Pour les industriels, connaître l’origine de la fibre est une première étape. Les logos environnementaux permettent de se repérer. Ecofolio pour sa part, investit dans la recherche de solutions alternatives aux  perturbateurs du recyclage pour vous aider à trouver des solutions efficaces et rentables. Et met à la disposition de ses adhérents des fiches-conseil pour faciliter la mise en place de l’éco-conception de leurs papiers.
 
Nos fiches d'éco-conception :

Fiche introductive : L’éco-conception appliquée aux papiers
Fiche n°1 : Journaux et magazines
Fiche n°2 : Enveloppes et pochettes postales
Fiche n°3 : Mailing et au publipostage
Fiche n°4 : Imprimés publicitaires
Fiche n°5 : Courriers de gestion
 
L'exemple de Pocheco :

itv-Pocheco