UPM renforce son offre de papiers éligibles au bonus de l’écocontribution

7 Juillet 2017

L’extension de la REP papiers aux éditeurs de journaux et de magazines ont mené le groupe UPM à élargir sa gamme de papiers LWC* contenant plus de 50% de fibres recyclées, à destination du marché français. Précisions en compagnie d’Olivier Piollet, Responsable des ventes Magazine UPM France.

Leader mondial des papiers graphiques, premier recycleur de papiers en Europe, le groupe UPM développe conjointement son activité et son positionnement éco-responsable. Depuis le 15 février dernier, votre usine d’Augsburg (Allemagne) produit ainsi des papiers LWC* contenant plus de 50% de fibres recyclées. Une décision prise pour s’adapter spécifiquement aux évolutions du marché français ?

Olivier Piollet : Tout à fait. La récente extension de l’écocontribution aux émetteurs de magazines et de journaux est à l’origine de notre démarche. Nous avons décidé de porter le pourcentage de fibres recyclées de 43% à 52% dans nos papiers LWC produits à Augsburg, et ainsi faciliter l’accession au bonus du barème éco-différencié.
Le papier produit ne change pas en qualité, mais se révèle désormais plus intéressant puisqu’il permet de bénéficier du bonus Ecofolio sur l’utilisation de papier recyclé et permet à nos clients éditeurs de respecter l’un des critères du dispositif de contribution en nature de la presse. 

Le changement de process a-t-il été facile à mettre en œuvre ?

O. P. : L’équipe française a dû travailler au niveau européen pour expliquer les spécificités de notre marché - le 3e plus important en volume derrière l’Allemagne et le Royaume Uni - et insister sur l’importance de répondre aux critères environnementaux mis en place. Se posait notamment la question de la disponibilité de la fibre recyclée, matière première très demandée. Les fermetures récentes de deux de nos  machines de SC**, dont une à Augsburg, nous ont permis en concertation, d’augmenter les apports de fibres recyclées sur la machine de LWC. Il peut être complexe de modifier un dispositif pour satisfaire aux demandes d’un seul pays, mais UPM se positionne en acteur majeur du développement durable à travers chacune de ses actions : conception, chaîne de production, éco-labélisation... et l’évolution de notre usine de production participe à cette dynamique éco-responsable.

Quels sont les retours de vos clients ?

O. P. : Beaucoup d’entre eux sont des éditeurs de magazine et de journaux. Ils ont par conséquent fait un bond dans l’inconnu avec leur entrée dans la REP papiers et découvrent avec une certaine appréhension l’écocontribution et le dispositif spécifique applicable à la presse. Nous cherchons par conséquent à les accompagner au mieux, en leur fournissant des papiers adaptés à leurs besoins, mais aussi de l’information et du conseil. Ce soutien est important pour UPM et ne se cantonne d’ailleurs pas aux éditeurs : il est proposé à l’ensemble des prestataires interagissant avec eux. Que cela soit par l’intermédiaire de notre newsletter, de la communication sur nos gammes de produits, ou de contacts avec notre cellule dédiée, nous veillons à apporter des réponses et faciliter les démarches de chacun. 

→ En savoir plus sur l’offre UPM LWC offset 52% fibres recyclées

* Low Weight Coated : papier couché < 75 g / m²
** SuperCalandered