Bénéfices économiques

En triant vos papiers, vous favorisez l’économie du recyclage. Les papiers ne sont plus un déchêt, ils deviennent une nouvelle matière première créatrice de valeur, à même de soutenir l'industrie et l'emploi locaux.

Une matière première quasiment intarissable

Le bois est une matière première très demandée. En France, l'industrie papetière ne consomme que 18,5% de la récolte annuelle de bois. Le reste est consommé par d'autres usages en forte progression comme la fabrication de meuble. Cette demande croissante entraîne une augmentation continue de son prix. Donc à terme une augmentation du prix des produits en papier comme les cahiers ou les ramettes fabriqués à partir de pâte vierge. A contrario, les vieux papiers sont une ressource abondante. Et assez peu exploitée (ils représentent tout de même dans nos poubelles 14,5% de nos déchets !).
En effet, aujourd’hui, seul 1 papier sur 2 est trié donc recyclé. Les autres papiers, jetés avec les ordures ménagères sont soit brulés soit enfouis dans des décharges.
Trier ses papiers, c’est fournir aux industries papetières une matière première abondante et meilleure marché.

L’économie du recyclage est une économie d’innovation

Pour garantir la qualité du papier recyclé, les industriels du papier investissent. Que ce soit dans les centres de tri, pour séparer les papiers des autres matériaux. Chez les papetiers, pour fabriquer des papiers de meilleure qualité. Chez les imprimeurs, pour réduire les éléments qui pourraient perturber le recyclage ou diminuer la qualité de la fibre.

L’économie du recyclage est une économie locale

Parce qu’il est moins coûteux et plus efficace de transformer les vieux papiers à proximité de leurs lieux de collecte, la filière des papiers recyclés se construit localement, autour des centres de tri, des usines de recyclage et de transformation. L'industrie du papier et du recyclage représente ainsi plus de 90 000 emplois en France (l’emploi dans le secteur du recyclage a augmenté de 36% en 10 ans).