Un nouveau procédé pour fabriquer des films biodégradables

Catégorie  Nouveaux débouchés pour la fibre
Projet présenté Un nouveau procédé pour fabriquer des films biodégradables
Marché ciblé Fabricants de papier, papiers spéciaux, emballages

La start UP

Lancée en 2014, INOFIB développe, fabrique et commercialise des microfibrilles de cellulose pour le secteur du Packaging (notamment). Produit à partir du bois, ce matériau renouvelable et biodégradable est un excellent substitut aux produits provenant de la pétrochimie. Grâce aux nouvelles propriétés apportées au papier (renfort mécanique, hydrophobicité, barrière, biodégradabilité renforcée), il permettra demain, de réaliser des films 100% éco-conçus. 

D’ici 5 ans, les 3 collaborateurs d’INOFIB situés à Saint-Martin-d’Hères (38) souhaitent devenir leader dans le domaine des microfibrilles et proposer ainsi des solutions alternatives aux films polymères pétrosourcés.

L'innovation

Entièrement d’origine naturelle, les microfibrilles de cellulose (MFC) sont comparables à des filaments extrêmement fins. Leurs incroyables propriétés mécaniques font de ce matériau un produit d’avenir, pouvant être utilisé dans de nombreuses applications (papier/carton, emballage…)

Une des propriétés intrinsèques aux MFC réside dans leurs capacités à générer un film autoportant disposant d'excellentes propriétés barrières et de très faible porosité. Ces films étant très sensibles à l’humidité, ils subissent une modification chimique qui une fois réalisée permet d’élaborer un film de MFC Hydrophobe. 

Le recours à ce matériau dans les applications papetières permet d’obtenir un papier cumulant un ensemble de propriétés répondant aux besoins de son usage futur. Grâce à cette solution technique et innovante, on peut allier à la fois renfort mécanique, barrière et hydrophobie des papiers avec un seul produit. Cette formulation permet la substitution de toutes les couches type polyéthylène par une solution bio-sourcée.

Opportunités pour la filière

Biosourcées et biodégradables, les MFC issues de la fibre de celullose, répondent aux challenges sociétaux et environnementaux à l'échelle française, européenne et internationale de l’industrie papetière et du packaging. 

L'activité d'InoFib s'inscrit d’ailleurs à ce titre dans le second axe de développement de la bioéconomie européenne. 

  • Grâce à ses propriétés (excellentes propriétés barrières, hydrophobie,  caractère filmogène, biodégradabilité), les MFC peuvent être exploitées dans toutes les applications papetières : emballage, film, papier…
  • Une réponse aux besoins : 
    • de l’industrie du packaging : films imperméables aux propriétés barrières équivalentes
    • de l’industrie papetière : utilisée dans la masse ou en surface du papier pour augmentation de la résistance mécanique, remplacement d’additifs usuels, forte diminution de la perméabilité, papier hydrophobe
  • A terme InoFib souhaite développer d’autres films proposant des propriétés conductrices ou antibactériennes afin d’en élargir les usages.  
  • Enfin les MFC sont, comme toutes les innovations de substitution, performantes et compétitives d'un point de vue économique. 

Site web

Découvrir les autres innovations